colibriLa légende du petit Colibri

 Un jour, dit la légende, un incendie commence à ravager la jungle. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observent impuissants le désastre. Affolés, hommes et bêtes fuient en tous sens. Le serpent serpente, le singe pleure en se tapant la tête, le lion rugit, la girafe reste figée… Seul un petit colibri, sans relâche, fait l’aller et retour de la rivière au brasier, une minuscule goutte d’eau dans son bec, pour la déposer sur le feu. Un toucan à l’énorme bec l’interpelle : « Tu es fou colibri, tu vois bien que cela ne sert à rien. » « Oui je sais, répond le colibri, mais je fais ma part. »

 colibri&Interloqué, le toucan commença à faire de même, bientôt imité par dix, cent toucans. Les éléphants s’y mirent… Voyant le manège des animaux, les villageois s’y mirent également… Au bout du compte, il y eut bien quelques plumes roussies et quelques pieds brûlés, mais cette nuit-là, un petit colibri a sauvé la forêt.

On peut toujours améliorer sa situation, aussi dramatique soit-elle, en faisant ici et maintenant les petits pas qui sont à notre portée. (méthode Kaizen)

Cette  légende est une leçon de vie qui, je pense est trop oubliée dans notre société.

Prenons conscience que chacun de nos gestes aussi infimes soit-il , pour l’environnement et les autres, permettra une meilleure terre pour nos enfants, et de meilleures relations humanitaires.

J’observe régulièrement « le chacun pour soi »;

tout le progrès technologique qui doit nous servir à améliorer notre existence est détourné pour nous individualiser avec la télévision et internet

Pourtant que de bons moments dans le partage, et l’entraide.

Quel a été aujourd’hui « MA PART »? Et la vôtre?

http://www.devenezuncolibri.org/

Méthode Kaizen : c’est agir lentement, sûrement, et en douceur